Mission de Mandoline Hybride

Mandoline Hybride a pour mission le développement de l’art contemporain avec pour point d’ancrage, la danse. Depuis sa fondation en 2007, ses projets de recherche, création, diffusion et accompagnement visent à (re)penser la place et la portée de l’art dans la société, à partir de perspectives critiques. La mise en valeur des artistes de la relève, l’attention portée à l’inclusion de voix diverses, ainsi que l’importance du renouvellement disciplinaire sont des priorités pour l’organisme. Sous la direction de Priscilla Guy, la compagnie remplit son mandat à travers 4 volets permanents :


Regards Hybrides
Fondé en 2012 par Priscilla Guy et Claudia Hébert, le projet vise à favoriser l’articulation, le développement et le rayonnement des pratiques et discours à la frontière de la danse et du cinéma. Avec sa plateforme web, sa biennale internationale et son offre de services pour les artistes et diffuseurs, Regards Hybrides est le seul projet en son genre au Canada. En savoir plus >>>


Salon58
Mis sur pied en 2018 par Priscilla Guy et Benoit Paradis à Marsoui en Gaspésie, Salon58 se dédie à l’accueil d’artistes en résidence et à une programmation de concerts intimistes. Misant sur l’expérimentation artistique et la proximité avec le public, le projet favorise les rencontres à échelle humaine en région rurale et éloignée. En savoir plus >>>


FURIES – festival de danse contemporaine
Sous la direction artistique de Priscilla Guy et Sébastien Provencher, FURIES est un festival de danse contemporaine basé à Marsoui en Gaspésie qui met en avant des formes chorégraphiques percutantes dans le paysage quotidien. En savoir plus >>>


Production déléguée
Depuis sa fondation, Mandoline Hybride agit à titre de producteur délégué pour plusieurs artistes et collectifs du milieu de la danse québécois : Priscilla Guy (2007-2020), Catherine Lavoie-Marcus (2012-2020) Sébastien Provencher (2015-2019), Catherine Lafleur (2017-2018), Chloé Bourdages-Roy (2018), Collectif Danza Descalza (2018-2019), Emilie Morin (2020), Elizabeth Millar (2020). Le rôle de production déléguée de Mandoline Hybride se renouvelle au gré des besoins du milieu.

Engagement éthique

Mandoline Hybride agit comme leader en regard des questions d’éthique en arts. Avec des engagements clairs, la compagnie et son conseil d’administration espèrent contribuer à réduire les inégalités et à faire avancer le milieu artistique vers des politiques plus saines.


Politique d’inclusion
La décolonisation et la diversification des programmations artistiques sont des priorités pour MH. Ainsi, au sein de ses différents projets (RIRH, Salon58, FURIES), la présence d’artistes autochtones, de personnes racisées, de membres de communautés queer et/ou minorisées est envisagée comme une norme, et non comme une exception. Ces personnes présentent leurs œuvres et s’adressent au public lors de spectacles, rencontres, panels et discussions. MH met également ses valeurs en action avec des commissariats partagés, la promotion de ses projets dans une optique décoloniale, ainsi que des démarches d’autoéducation et de partage de connaissances avec le milieu culturel. Finalement, l’organisme s’engage à soutenir les luttes contre la domination coloniale, le racisme et la discrimination de manière générale avec une contribution sous forme de dons annuels à des organismes-clé, d’actions de bénévolat ciblées et de diffusion des discours liés à ces luttes. [Lancement de la politique complète en automne 2020]


Politique féministe
Des perspectives féministes intersectionnelles guident les choix de la compagnie dans toutes ses initiatives. MH adopte un langage épicène dans ses communications internes et externes, en favorisant la neutralité et, lorsque nécessaire, en utilisant les doublets et doublets abrégés. Par ailleurs, les différentes programmations artistiques de Mandoline Hybride (RIRH, Salon58, FURIES) sont portées par une volonté ferme de mettre en avant le travail des femmes (toute personne s’identifiant comme femme) et des personnes non-binaires. La compagnie est pleinement engagée dans la lutte au sexisme à travers différents projets visant à réduire les effets du patriarcat et à déconstruire sa logique discriminatoire intégrée à nos gestes et discours. [Lancement de la politique complète en automne 2020]


Politique d’écoresponsablilité
MH adopte en 2020 sa  première politique d’écoresponsablilité. Celle-ci vise à réduire son empreinte écologique de manière globale et à encourager ses pairs du milieu culturel à en faire autant. Inspirée par des politiques similaires dans d’autres domaines professionnels, la politique de MH a été pensée pour répondre plus particulièrement aux enjeux qui touchent les activités de la compagnie. Consulter la politique >>>


Politique de prévention contre le harcèlement
MH s’est dotée en 2019 d’une politique de prévention contre le harcèlement en milieu de travail, afin d’affirmer son engagement à prévenir la violence et le sexisme au sein de ses équipes. Cette politique est jointe en annexe à tous les contrats signés par la compagnie. Consulter la politique >>>

Conseil d’administration

PRÉSIDENTE
Paule Bolduc, retraitée, anciennement responsable des relations de presse à Hachette Canada

VICE-PRÉSIDENTE
Chantal Lamirande, chorégraphe, enseignante et coordonnatrice du Département de danse du Collège Montmorency

SECRÉTAIRE
Emilie Morin, artiste indépendante

TRÉSORIÈRE
Luce Couture, agente culturelle indépendante

ADMINISTRATRICES
Marie Bernier, agente culturelle indépendante
Priscilla Guy, fondatrice, directrice générale et artistique de Mandoline Hybride

Équipe

DIRECTION GÉNÉRALE ET ARTISTIQUE
Priscilla Guy
mandolinehybride@gmail.com

COORDINATION GÉNÉRALE ET COMMUNICATIONS
Clotilde Dyotte-Gabelier
comm@mandolinehybride.com

ADMINISTRATION ET COMPTABILITÉ
Lydie Revez
admin@mandolinehybride.com

DIFFUSION ET DÉVELOPPEMENT
Suzie Larivée / La Tribu
suzie@latribu.ca

Partenaires