SINGERIES (CRÉATION 2016) | SCÈNE

TOURNÉE AUTOMNE 2019

13 SEPTEMBRE 19h30 / MONTRÉAL, CANADA
Au Quai 5160 – Maison de la culture de Verdun
Billets >>>
Événement Facebook >>>

18 SEPT. 21h + 19 SEPT. 19h / ROTTERDAM, PAYS-BAS
Au Art of Performing Festival – Théâtre Rotterdam
Infos >>>

25 SEPTEMBRE 20h30 / TILBURG, PAYS-BAS
Extrait présenté à DansBrabant – Theater De Nieuwe Vorst
Infos >>>
Événement Facebook >>>

8 > 11 OCTOBRE 20h / QUÉBEC, CANADA
À La Rotonde
Billets >>>

______________________

Dossier de presse / critiques >>> Cliquez ici

Présenté en première mondiale les 11-12-13 février 2016 à Montréal à l’Usine C / Codiffusion de Tangente + Festival Temps d’Images

Deux femmes tentent de rester fidèles à elles-mêmes. Coincées au centre d’une fresque vidéo où leur image se démultiplie et vole en éclat, elles se singent et se rejouent compulsivement pour ne pas se dissoudre. Cependant, leurs espoirs restent mal arrimés à leur destin ; elles sont sans cesse en retard ou en avance sur elles-mêmes. De proche en proche, des présences féminines viennent à leur rescousse (Marguerite Duras, Chantal Akerman, Martha Rosler, Amy Greenfield, Maya Deren, Lygia Clark), mais leur rumeur s’achève de loin en loin. Nommons cela une imposture.

La correspondance écrite, l’échantillonnage vidéo et sonore, la citation, l’improvisation, l’agir sans rien faire et quelques phrases à chanter se sont retrouvés au cœur de notre processus créatif.

Singeries est le prolongement de notre amitié et notre amitié est ceci : un rendez-vous ni réussi ni raté, mais sans cesse reconduit. Nous sommes rivées l’une à l’autre parfois sans trop savoir pourquoi, dans un dialogue incessant comme dans la lassitude à devoir dialoguer. Nous prévoyons une reprise de cette pièce à tous les dix ans jusqu’à notre mort.

«D’une grande intelligence, la pièce est truffée de trouvailles. Il faudrait la voir plusieurs fois pour les débusquer toutes.»
— Le Devoir, Nayla Naoufal

«Visuellement, c’est l’extase. Lorsque notre attention se détache des deux corps à la dérive, on remarque une scénographie calculée au millimètre près […] Voilà une offre surprenante et bien pensée, produit artistique moderne que l’on voudrait voir et revoir à maintes reprises pour en saisir toutes les subtilités.»
— LEZ SPREAD THE WORD, Laurianne Désormiers

«Tout est admirablement bien dosé. Tout est ô combien déroutant. La singularité et la maturité de la pièce en font un incontournable!»
— DF Danse, Audray Julien

«An intelligent and bright live and on-screen performance; artful, witty and at times a bit bonkers.»
— Karl Jay-Lewin, Director of Dance North Scotland and RISE Festival


ÉQUIPE
DIRECTION ARTISTIQUE, CHORÉGRAPHIE, CRÉATION VIDÉO ET PERFORMANCE: Catherine Lavoie-Marcus et Priscilla Guy

CONCEPTION SONORE: Michel F Côté

PROJECTIONS ET EFFETS VIDÉO: Antoine Quirion Couture

LUMIÈRE: Paul Chambers

SCÉNOGRAPHIE: Julie Vallée-Léger

COSTUMES: Marie-Christine Quenneville

DIRECTION TECHNIQUE ET RÉGIE: Samuel Thériault & Élianne Dubé-Désilets

REGARD EXTÉRIEUR: Marie Claire Forté


RÉSIDENCES DE CRÉATION
Usine C (Montréal, Canada)
Agora de la danse (Montréal, Canada)
L’Animal A L’Esquena (Girona, Espagne)
Centre des arts actuels Skol (Montréal, Canada)
Circuit-Est centre chorégraphique (Montréal, Canada)


PARTENAIRES
CALQ – Conseil des arts et des lettres du Canada
CAM – Conseil des arts de Montréal
Caisse Desjardins de Lorimier de Montréal